Actions

Work Header

La force de continuer

Work Text:

Il y avait peut-être un paradoxe au début de la relation entre Delphine et Carole. Delphine sait depuis son enfance qui elle est et qui elle aime. Elle sait aussi que ça serait une déception pour son entourage alors elle le cache à ses parents, aux hommes, à tout le village. C’est un secret connu seulement de son amoureuse et d’elle. Jusqu’à ce que son amoureuse la quitte et qu’elle préfère aller guérir sa blessure en changeant de vie, en espérant qu’à Paris ça sera plus facile…

Carole croyait savoir qui elle était. Elle a beaucoup de grandes idées sur le monde, sur les femmes, sur les relations et elle découvre seulement maintenant qu’elle est passé à côté de quelque chose. Elle a commencé par le nier, puis une fois qu’elle a accepté ses sentiments, son désir pour Delphine, elle veut les revendiquer comme tout le reste auprès des autres. Elle ne comprend pas, maintenant qu’elle-même n’a plus honte, que ça puisse encore poser problème à Delphine.
Pour faire changer les choses il faut bien commencer quelque part, sinon ça ne se fait jamais ! Mais il faut savoir choisir le lieu, le moment, les personnes, et les chances que ça réussisse.
Son travail d’approche sur Monique était tristement insuffisant et la révélation complètement accidentelle, un fiasco irréparable.

Delphine, à ce moment-là, n’était pas capable de quitter à nouveau ses parents, leur ferme, pour de bon cette fois, encore moins de les affronter pour leur faire accepter Carole. Leur histoire se finit sur un échec…
…mais elle leur donne la force de continuer, de vivre plus tard une nouvelle histoire, leur propre histoire, chacune, de trouver ce qui leur convient et changer de vie. Elles en gardent l’une et l’autre un souvenir à chérir, quelques regrets… et de la gratitude.