Actions

Work Header

Un désir fugace, une tendresse soudaine, un amour fleurissant

Chapter Text

Tooru Oikawa contemplait tranquillement le paysage depuis la fenêtre de la salle de cours. Le ciel bleu fit l'objet de sa rêverie aujourd'hui au point qu'il ignorait les appels de ses fans lors de l'intercours. Il ne voulait pas déranger Iwa-chan, Mattsun et Makki aujourd'hui, ce qui était un très, très grand exploit en soi.

Non, en vérité, un souci le turlupinait.

Un problème lié à sa vie sentimentale.

Le parfum de ses admiratrices parvint à ses narines lorsqu'elles vinrent s'attrouper autour de son bureau. Tooru observait d'un oeil distrait la façon dont celles-ci minaudaient, que ce fut en soulevant légèrement la jupe pour révéler un peu leurs cuisses ou bien en se baissant légèrement pour montrer davantage leur poitrine.

En temps normal, il en aurait choisi une dans le lot et serait parti dans un coin discret (les toilettes ou la remise du matériel) pour assouvir son désir soudain. Ensuite, il aurait fait un tour à l'infirmerie se poser un peu pour repartir ensuite en cours en prétextant avoir eu un petit malaise en cette saison estivale.

Bon, son ami d'enfance aurait encore poussé la gueulante mais ce n'était pas grave.

Il faisait chaud, les cours l'ennuyaient sérieusement, le volley (et Iwa-chan) avaient tendance à le stresser et avec autant de fans à sa portée, autant joindre l'utile à l'agréable, non? Sauf que Tooru en eut assez de ces escapades à la sauvette. Les classes l'importaient peu. Il avait couché avec des omegas, des betas et même des filles alphas quand elles n'étaient pas en période de rut, bien évidemment.

D'habitude, le capitaine d'Aoba Jousai se faisait à l'odeur pour les affinités. Si une lui plaisait, ben, il en profitait. Néanmoins, Tooru ne put s'empêcher de sentir un grand vide maintenant. Ou peut-être était- ce dû à la routine, lui-même l'ignorait mais la vérité fut que s'il l'avait fait avec un bon nombre de filles (et parfois des garçons), il ne s'était jamais laissé dominer.

Oui, Tooru était vierge de ce coté-là.

Un omega vierge.

Bon, il le faisait avec autre chose mais ce n'était pas pareil donc ça ne comptait pas pour lui.

La sonnerie de début de cours retentit et tous les élèves se remirent à leurs places à l'arrivée du professeur. Bah, autant continuer à suivre les leçons, je penserai à ma vie sexuelle plus tard. N'empêche... Tooru est quand même frustré. Il sentit même son corps se lubrifier un peu par moments mais il tenta de ne pas y faire attention.

Comme ce fut lundi, Tooru décida de rentrer chez lui une fois les leçons finies. A son grand étonnement, Iwa-chan avait quelque chose à faire aujourd'hui. "Je suis désolé mais aujourd'hui, tu vas rentrer tout seul, déclara son ami d'enfance une fois qu'ils furent sortis de l'établissement après avoir dit au revoir à Mattsun et Makki.

- Quoi!? Tu laisses tomber Tooru?, s'exclama un Oikawa abasourdi, et pourquoi?

- Ce ne sont pas tes affaires, rétorqua un Iwa-chan étrangement rougissant en serrant le poing, et si jamais tu insistes pour le savoir..., menaça-t-il en le brandissant ensuite.

- Euh, je... Je n'ai rien dit, s'empressa-t-il de bafouiller pour le calmer. En tous cas, vu sa réaction, ça voudrait certainement dire qu'Iwa-chan avait une copine. Ou un copain, va savoir. Ceci dit, son ami d'enfance était un alpha qui avait quand même pas mal de succès au lycée, ce qui l'étonna souvent d'ailleurs. Je le questionnerai plus tard à ce sujet, autant le laisser tranquille pour l'instant. "Bon, je te laisse avec ta dulcinée, ajouta-t-il en haussant les épaules, j'espère juste qu'elle ne sera pas déçue par tes perform..."

Tooru s'interrompit et se carapata dès qu'Iwa-chan fut sur le point de lui assener un coup sur la tête. L'omega brun courut jusqu'au parc situé non loin où il s'arrêta un moment. Il avait l'habitude d'y prendre un raccourci pour rentrer chez lui plus vite... "Nnnnn." Tiens, je ne viens pas d'entendre des gémissements, là?

Il savait que le parc était un lieu connu pour les petits "rendez-vous nocturnes" (il en avait fait l'expérience une fois) mais là... Ce n'est pas un peu trop tôt pour ça? Pris d'une curiosité un tantinet perverse, le capitaine d'Aoba Jousai se dirigea à pas feutrés vers la source de ses bruits émoustillants, bien qu'il eut l'impression d'avoir déjà entendu cette voix et senti ces odeurs quelque part... "Grouille... toi... Fais-moi... jouir." Ok, il savait qui c'était.

Tooru s'approcha encore plus et se cacha derrière des buissons ombragés pour voir...

"Ferme... la..."

Un Chibi-chan à genoux, les mains sur les hanches d'un Tobio-chan au visage écarlate, en train de le prendre sans vergogne.

Vu que seuls leurs pantalons et leurs caleçons furent baissés, ils devaient en avoir sacrément envie. N'empêche, Chibi-chan est bien énergique, se dit Tooru en admirant l'animalité qui se reflétait dans ses pupilles ambres et la façon dont son bassin bougeait. Précis et rapide.

Le brun s'en lécha inconsciemment les lèvres.

Néanmoins, leurs ébats se terminèrent vite et Tooru en profita pour s'éclipser sans que le duo à la courte bizarre le remarque.

Au même moment, Shouyou s'était retiré de Kageyama en reprenant son souffle. Il enleva ensuite le préservatif usagé qu'il noua en se renfrognant :"Tu aurais pu attendre qu'on soit chez toi pour le faire.

- Je pouvais pas faire autrement, imbécile, grogna le noiraud en remettant de l'ordre dans ses vêtements, putain, pourquoi je suis un omega?" Hinata eut un regard compatissant à son égard qui l'agaça encore plus. Il arrivait à Tobio d'avoir des envies subites à cause d'un déséquilibre hormonal d'après son médecin.

Comme il ne voulait pas être agressé par un alpha inconnu en rut, le noiraud avait demandé à Hinata de l'aider. Il n'aimait pas utiliser des jouets pour ça et au moins, c'était le seul alpha en qui il avait vraiment confiance. "Ça va?, lui demanda ensuite Hinata en fermant sa braguette.

- Ouais, lui répondit Tobio en se levant une fois son pantalon remis, on y va?"

Hinata hocha la tête sans mot dire. Ils prirent ensuite leurs sacs et sortirent du parc après que le roux eut discrètement jeté le préservatif dans une poubelle. Le silence durant le trajet fut un peu pesant. Kageyama ressassait des idées noires sur cette situation qu'il jugeait humiliante pendant que le roux réfléchissait à autre chose.

Shouyou avait senti l'odeur d'un autre omega pendant que Kageyama et lui étaient en train de le faire.

Une odeur fleurie et poudrée qui l'avait excité au point qu'il avait joui plus vite que d'habitude.

Pourtant, je l'ai déjà sentie quelque part mais où?, se demanda-t-il avant de changer de sujet pour ne plus y penser pour l'instant. "C'est une chance qu'on a pas eu entrainement, aujourd'hui, déclara-t-il pendant que Kageyama et lui se dirigèrent vers la maison du noiraud, tu vas te pouvoir te reposer comme ça." A la base, le numéro 9 l'avait invité chez lui pour qu'il l'assiste avec ce souci mais son envie avait été trop forte sur le chemin du retour.

- Ouais, fit simplement Tobio d'un ton blasé et épuisé.

L'entrainement avait été annulé parce que leur capitaine et Sugawara-san n'avaient pas pu venir. Nishinoya leur avait expliqué que leur vice-capitaine s'occupait des chaleurs d'Asahi-san. Par contre, pour Sawamura-san... Peut-être était-ce la même chose pour lui mais avec quelqu'un d'autre.

Pendant ce temps, Tooru avait décidé d'ignorer l'avertissement d'Iwa-chan, histoire d'assouvir sa curiosité. Enfin, il le faisait surtout pour essayer d'oublier ce qu'il avait vu tout à l'heure. Donc le voici devant l'entrée de la maison où vivait son ami d'enfance. Bien entendu, il savait aussi que les parents d'Iwa-chan ne seraient pas là avant tard dans la soirée vu qu'ils aidaient aux récoltes en ce moment.

Le brun se permit donc d'entrer en sachant que la porte serait ouverte à cette heure. Il retira ensuite ses chaussures à l'entrée le plus silencieusement possible et alla dans la chambre d'Iwa-chan à pas feutrés. Oikawa put donc entendre des petits soupirs depuis la porte. Il l'ouvrit en faisant mine de ne pas l'avoir fait exprès. "Ooooups! Je ne pensais pas que tu étais occupé à ce point-là, Iwa-chan!" Et en compagnie du capitaine de Karasuno en plus.

Tooru jubila secrètement en découvrant la mine effarée de Sawa-chan et celle, à la fois interdite et énervée de son ami d'enfance qui était en train de le tenir dans ses bras. Bien qu'admirer leurs corps nus entralacés ruisselants de sueur et débordants de virilité fut très plaisant à l'oeil, le capitaine d'Aoba Jousai prit la décision de quitter le foyer des Iwaizumi le plus vite possible bien qu'il se doutait qu'Iwa-chan allait le poursuivre.

"J'aurais du me douter qu'il me ferait le coup, marmonna Hajime une fois Oikawa parti. Malheureusement, son noeud l'ancra encore à son compagnon, ce qui ne le gêna pas mais il restait quand même faché en ressentant l'embarras de Daichi.

Comme ce dernier avait eu ses chaleurs ce matin, le capitaine de Karasuno s'était fait porté pale au lycée pour aller chez lui. Ses parents avaient été d'accord à ce qu'il reste en attendant qu'il revienne. Il avait marqué Daichi, après tout et c'était le devoir de l'alpha de veiller sur son omega au moment où il était le plus vulnérable. "Je suis désolé, s'excusa Hajime en embrassant tendrement Daichi sur son front.

- Ce n'est pas grave, le rassura Daichi en lui adressant un tendre sourire, ça m'a plus surpris que gêné, à vrai dire." Son sourire s'élargit lorsque Hajime se mit à le caliner. Malgré ses airs bourrus, le vice-capitaine d'Aoba Jousai était un alpha attentionné mais c'était plus leur franche camaraderie qui les avait réunis. Il sentit le noeud de son alpha se rétracter. "Tu vas pouvoir te retirer.

- Ouais même si j'aime bien rester comme ça, lui avoua Hajime en posant la tête contre le torse musclé de son compagnon, on prend un bain après, histoire de nous rafraichir un peu?

- Ce ne serait pas de refus, accepta Daichi en le serrant affectueusement contre lui. Mais pour le moment, autant se reposer un peu pour se remettre de leurs ébats qui avaient été des plus intenses.

Quelques instants plus tard, chez les Oikawa, Tooru avait fini de préparer son futon. Il avait pris son bain une fois arrivé dans la maisonnée et mis ses affaires à laver vu que le bas de son uniforme avait quand même été un peu humide.

L'omega s'allongea alors sur son lit en soupirant. Voir Chibi-chan et Tobio-chan puis Iwa-chan et Sawa-chan en pleine activité avait réveillé son désir. Il sentit même son intimité se lubrifier. Raaah, il va falloir que je me trouve une fille au plus vite, pensa-t-il rageusement en commençant à caresser sa virilité durcie par-dessus son bas de pyjamas, à moins que...

Il y avait bien une autre alternative qu'il se réservait en cas d'urgence. Et en ce moment, c'en était une. Il se leva pour bloquer la porte de sa chambre puis il sortit d'un des tiroirs de son bureau le nécessaire pour soulager sa frustration grandissante. Sa mère lui avait acheté ce jouet peu après le dépistage de sa classe. Comme elle avait anticipé ce qu'il risquait de se passer vis-à-vis de son statut d'omega, elle avait préféré prévoir.

De toute façon, il était normal pour un omega d'en avoir. Ce n'était donc pas choquant en soi. Tooru retira son pantalon et s'assit pour enduire un peu le jouet à l'aide de lubrifiant. Le brun s'allongea ensuite en écartant ses jambes pour le faire entrer lentement en lui. "Nnnn." Même s'il avait du mal à se l'avouer, Tooru adorait la façon dont l'objet l'emplissait. Il le fit aller et venir doucement en pensant distraitement à une scène encore imprimée dans sa mémoire.

A la différence qu'il se vit à la place de Tobio-chan. "Mmmm." Tooru imaginait Chibi-chan à la place de son jouet. "Oui... Shouyou... Encore...". L'omega se remémora de son odeur toute piquante et acidulée. "Ooooh..." Son intimité se lubrifia au fur et à mesure qu'il y alla rapidement. Le jouet atteignit alors son point sensible. "Nnn, je vais jouiiiir."

Tooru se mordit les lèvres quand il eut son orgasme pour ne pas crier et alerter ses parents.

Il ne s'était même pas touché, ni caressé ses zones érogènes. "Ouah!" L'omega reprit tant bien que mal son souffle face à cette intensité. Même avec les filles, il ne s'était pas aussi... Qu'est-ce que ce serait si jamais Chibi-chan me...? Le brun retira doucement le jouet en se posant cette question.

Un sourire lubrique s'afficha sur ses lèvres.

Tant pis s'il était avec Tobio-chan.

Tooru mourut d'envie de le ressentir au plus profond de lui.

Le lendemain soir, Shouyou quitta le lycée d'un air rêveur et morose. Il n'avait eu l'esprit de ne rien faire aujourd'hui que ce fut en cours ou à l'entrainemenr. Kageyama n'avait eu aucun incident à son grand soulagement mais le noiraud avait passé son temps à lui crier dessus lorsqu'ils étaient au gymnase. Le roux ne pouvait pas lui en vouloir là-dessus car c'était vrai qu'il avait raté un bon nombre de passes et de réceptions, faute de concentration.

Suga-san en avait été très inquiet. Autant régler cette histoire une bonne fois pour toutes. Il huma dans l'air en tentant de repérer l'odeur entêtante qui n'avait cessé de persister toute la journée. Tiens, elle est bien proche.

Shouyou la suivit alors jusqu'à l'omega à qui elle appartenait.

Tooru avait vite fait de quitter le gymnase une fois l'entrainement terminé. Il se remémora du visage plus que surpris d'Iwa-chan lorsqu'il lui avait annoncé qu'il avait décidé de rentrer seul pour une fois. Le brun secoua la tête. C'était à croire qu'il dépendait de lui. Non mais. Le capitaine d'Aoba Jousai poursuivit donc son chemin en sentant malgré lui l'odeur entêtante de la dernière fois.

Ce fut ainsi qu'il croisa le petit Hinata sur son trajet. "Tiens, Chibi-chan, il y avait un bail, le salua-t-il avec un de ses sourires hypocrites. Je ne vais pas quand même lui dire que j'avais envie de le revoir. Tooru n'aime pas perdre la main-mise. Néanmoins, l'attitude embarassée de Chibi-chan le surprit un peu. Enfin, surtout la question qu'il lui posa. "Euh Grand Roi... On peut aller au parc? Je dois te parler d'un truc." Le sourire d'Oikawa-san s'élargit à cette demande.

- Tu veux t'occuper de moi comme Tobio-chan, la dernière fois?" Hinata écarquilla les yeux. "Oui, je vous ai vus en train de le faire pendant que je rentrais chez moi, poursuivit Oikawa avec désinvolture, et qui aurait cru que tu serais un alpha aussi pervers, Chibi-chan?

- Ce... Ce n'est pas ce que tu crois!, se dépêcha de dire Hinata en rougissant, euh, il vaut mieux que je t'explique tout.

- Et pourquoi?, s'enquit Tooru d'un ton narquois, Tooru n'est pas sûr que ton histoire avec ce gamin l'interesse." C'était le contraire mais il ne voulait pas perdre la face. Cependant, ce qu'il entendit ensuite le frappa en plein coeur.

- Ce n'est peut-être pas important pour toi, bredouilla Hinata en fuyant son regard, les mains agrippées sur le guéridon de son vélo, mais ton avis compte énormément pour moi." Parce que le Grand Roi était pour lui bien plus que l'objet de son admiration et de son envie. Ce n'était pas à cause de sa classe omega.

Il se trouvait que Shouyou aimait beaucoup Oikawa-san. Sa beauté et son charisme y furent certes pour quelque chose mais il trouvait aussi le Grand Roi tellement mignon par moments. Surtout quand il se disputait avec Iwaizumi-san. Le peu qu'il avait vu le vice-capitaine d'Aoba Jousai le corriger lui avait donné envie de lui faire un gros calin pour effacer cet air tristounet et désemparé. Son coté alpha le poussait aussi à le cajoler .

Tooru, de son coté, ne put qu'abdiquer face à cette déclaration soudaine. Chibi-chan était si trognon à cet instant. On ne dirait pas un alpha. "Vas-y, je t'écoute. On peut continuer à marcher en même temps."

Hinata lui expliqua alors tout bien que ça le gênait vis-à-vis de Tobio-chan. Il n'avait pas ce genre de problèmes à Kitagawa Daiichi, se dit alors Tooru, ça a du se déclarer récemment. "Donc tu fais ça pour l'aider?

- Oui, lui répondit Chibi-chan, comme je suis un alpha et que c'est aussi mon ami, je ne peux pas le laisser comme ça.

- Tu sais que c'est meilleur avec la personne que l'on aime, pourtant, fit Tooru d'un ton cassant. Bon, il savait qu'il allait un peu trop loin en lui disant ça mais il était jaloux de ce fichu Tobio-chan.

- Alors on peut le faire ensemble pour voir si c'est vrai?" Quoi? Tooru cligna un moment des yeux. Que venait de dire Chibi-chan, là? Le roux se reprit cependant : "Oublie ce que je viens de dir...

-... C'est d'accord, Chibi-chan."

Shouyou fut étonné qu'Oikawa-san accepte. L'alpha roux aurait plutôt pensé que le Grand Roi se serait moqué de lui étant donné son caractère mais il décida quand même de profiter de cette chance.

Ils prirent donc le chemin jusqu'à la résidence Oikawa, Hinata ayant entre temps appelé sa mère pour la prévenir qu'il ne rentrerait pas à la maison.

Tooru avait bien fait de proposer à Chibi-chan de rester chez lui. Ses parents n'étaient pas là pour une fois et il allait pouvoir crier et gémir comme bon lui semblait. Surtout que le petit Hinata se débrouillait plutôt bien en la matière. Ils furent allongés sur son futon, Shouyou au-dessus de lui, en train de l'embrasser passionnement, sa langue s'enroulant autour de la sienne avant de plonger agréablement dans sa bouche. "Mmmmm." Ce baiser fut vraiment des plus brûlants. Il adorait ça.

Surtout que les mains de Chibi-chan n'étaient pas en reste. Celles-ci errèrent sur son torse et lui caressaient doucement les muscles par-dessus la chemise de son uniforme. Tooru émit un petit gémissement lorsque les doigts frottèrent par inadvertance ses tétons. Shouyou avait beau être inexpérimenté d'après ses gestes, le fait qu'il y allait à l'instinct pimentait encore plus la chose.

Ils rompirent le baiser à bout de souffle. "Dis-moi Shouyou, fit Tooru en caressant tendrement le dos du plus petit, tu n'as jamais fait de préliminaires avec Tobio-chan, non?"

Shouyou s'empourpra un peu en entendant Oikawa-san l'appeler par son prénom avant de secouer la tête. "Non, lui et moi, on y va plus... directement.

- Je vois, répliqua le brun en rompant son étreinte, alors ce soir, ce sera ton baptême du feu, poursuivit-il joyeusement l'omega en le repoussant un peu pour ouvrir sa chemise, vas-y, tu peux y aller, finit-il en dévoilant son torse dénudé, à moins que tu veuilles que je te donne des directives.

- Non, ça ira, déclara Shouyou en contemplant l'omega, tu as une belle peau, Tooru, s'émerveilla-t-il en touchant le ventre du doigt, et elle est très douce." Ça formait même un joli contraste avec les muscles saillants.

- Allons, Shou-chan, tu vas me faire rougir, se mit à dire Tooru avec un petit sourire, allez, goûte-la si elle te fait envie à ce point."

Shouyou s'exécuta et se mit à lécher le torse offert avec gourmandise. Tooru fut parcouru d'agréables frissons. Il eut aussi des petits soupirs de plaisir au moment où le roux passa sa langue sur ses tétons pour les faire durcir. Certes, certaines filles aventureuses lui faisaient ce genre de choses mais pas avec cette hésitation adorable. "Continue Shouyou, l'encouragea-t-il, c'est vraiment bon."

L'alpha poursuivit ses petites léchouilles sur l'un tout en pinçant légèrement l'autre. "Han!" Tooru ne cachait pas ce qu'il ressentit à cet instant, il sentit même sa virilité se tendre davantage. L'omega passa une main dans les mèches rousses tout en mouvant légèrement son bassin. Shouyou fut heureux de voir Tooru y prendre beaucoup de plaisir.

Cependant ses gémissements attisèrent son désir au point qu'il frotta ses hanches contre celles du plus grand. "Mmmm." Cette friction des plus sensuelles les excita tous les deux. "Too...ru...

- Oui..., haleta le brun, déshabillons-nous..."

Ils se séparèrent pour se dévêtir à la hate puis Shouyou en profita pour mettre un préservatif pendant que Tooru s'allongea de nouveau en écartant ses jambes. "Maintenant, tu sais quoi faire mon petit Shou-chan, sussura le brun en mettant deux doigts dans son intimité lubrifiée, regarde dans quel état je suis à cause de toi, poursuivit-il en se léchant les lèvres, depuis que je t'ai vu dans le parc avec Tobio-chan, je n'arrête pas de penser à toi en train de me prendre sauvagement, murmurant-il en haletant tout en faisant bouger ses doigts en lui, oooh, comme c'est bon!"

Tooru eut un sourire lubrique à la vue des yeux de braise qui le dévoraient littéralement. Oh il aimait cette étincelle sauvage dans les prunelles de cet alpha. Un véritable contraste avec son innocence apparente. "Mmmm, gémit-il en retirant ses doigts, vas-y pénétre-moi, Shou-chan, fit-il d'une voix rauque en écartant un peu son intimité de ses doigts, Tooru n'attend que toi."

Shouyou eut un blanc face à cette image licencieuse imprimée dans sa rétine. Le Grand Roi était sous ses yeux, totalement soumis et prêt à se... L'odeur poudrée de cet omega lui monta à la tête, son instinct d'alpha prit alors le dessus. Le roux retira les mains du brun pour le maintenir par les hanches et entra en lui d'un seul coup. "Oh oui, Shou-chan!"

Tooru eut un sourire extatique. C'était sa première fois et il ne regrettait pas cet instant. Shouyou était tellement chaud en lui, sa virilité l'emplissait tellement bien. Pas de doute sur sa classe alpha de ce coté-là. Et vu son état, l'omega ne ressentit aucune douleur. Jamais il ne s'était senti aussi complet. Cependant, Tooru voulut qu'il en fut de même pour Shouyou. "Alors Shou-chan? Qu'en penses-tu?, s'enquit-il en s'étrecissant davantage autour de lui, c'est mieux qu'avec Tobio-chan, hein?"

Le roux ne put que répondre en lui assenant un coup de rein puissant avant de lui imposer un rythme déchainé. Tooru avait raison. Avec Kageyama, il ne faisait que satisfaire les désirs du noiraud avant tout en se fiant à l'alpha en lui. C'était plus une entraide qu'autre chose. Avec Tooru, il eut vraiment l'impression d'avoir une relation avec quelqu' un. Le capitaine d'Aoba Jousai avait raison. C'était vraiment différent avec la personne que l'on aimait.

Et Shouyou voulut le lui montrer avec un rythme plus soutenu. Il y alla plus doucement en veillant à ne pas trop brusquer Tooru. Bien que l'omega fut un peu désarmé, il comprit quand même ce que voulut lui transmettre son amant.

Shou-chan souhaitait lui montrer qu'il l'aime. En lui faisant l'amour avec tendresse. L'alpha en profita pour lever une de ses jambes pour y poser un petit bisou affectueux. Il caressa ensuite ses cuisses avant de le prendre de nouveau par les hanches. "C'est si bon, Tooru, gémit-il en continuant de mouvoir du bassin.

Tooru enroula doucement ses jambes autour du bassin pour l'attirer à lui et lui faire un calin en bonne et due forme. "Oui, j'aime aussi ça, Shouyou, chuchota-t-il en respirant l'odeur de l'alpha. Ils continuèrent ensuite les ébats entre petits gémissements, soupirs et doux baisers jusqu'à succomber à cette passion fulgurante.

Shouyou se retira de l'omega et enleva le préservatif pour le jeter à la poubelle. Il rejoignit ensuite timidement Tooru sur le futon sauf que celui-ci en profita pour le prendre de nouveau dans ses bras. "Dis Shou-chan, est-ce que tu veux être mon alpha rien qu'à moi?, lui demanda alors le brun.

Le roux se dégagea un peu de son étreinte et eut un petit rire devant le visage larmoyant du Grand Roi. Il pouvait être adorable quand il le voulait. "Oui, si tu es uniquement mon omega, Tooru.

- Sache que c'est le cas, lui avoua Tooru en lui embrassant le front, je n'ai eu personne avant toi de ce coté et ce sera toujours le cas."

Shouyou lui lança un regard étonné. Il n'aurait jamais cru un omega aussi populaire que lui vierge. Pourtant, il se sentit privilégié d'un coup. "Je suis heureux d'avoir été ton premier, chuchota-t-il en se blotissant contre lui.

Tooru lui rendit son étreinte avec un grand sourire. Ils étaient collants après leurs activités mais ils s'en moquèrent. A partir de maintenant, ils seraient ensemble et c'était tout ce qui comptait pour eux.

Voilà pour cet OS de dix pages écrit en deux jours (ça y est, je tiens le bon bout). Le prochain assez vite si je ne souffre pas de crises d'anxiété (ça m'arrive assez souvent maintenant et c'est énervant). A bientôt. :)

Chapter Text

"Quoi!? Répète un peu, imbécile!"

Ce que venait de lui déclarer Hinata fut le coup de trop. Leur club de volley avait programmé un petit camp d'entrainement avec les clubs de Nekoma et de Fukurodani. Tobio pensait compter sur le roux pour l'aider avec ses petits problèmes au cas où et voilà que cet imbécile lui annonçait qu'il ne voulait plus le faire. "Donne-moi une bonne raison, lui ordonna-t-il d'une voix des plus froides.

Shouyou déglutit un peu en se triturant les doigts. Comme allait-il lui annoncer ça? Bon, autant y aller directement. Il s'énerverait un bon coup, sa tête lui ferait certainement mal après mais tant pis. "Je... Je sors avec quelqu'un maintenant.

- Qui?, le questionna simplement Kageyama. Ses yeux bleus semblaient lui jeter encore plus de poignards.

- Oi... Oikawa-san, bégaya Hinata d'une petite voix.

A son grand étonnement, Kageyama ne lui fit rien. Il baissa juste sa main en train de tenir une bouteille d'eau et le fixait sans mot dire. Shouyou le sentait en colère à la différence que celle-ci ne fut pas explosive comme d'habitude. Le noiraud essuya juste son front en sueur puis il sortit du gymnase en l'ignorant royalement.

Ce fut pour lui beaucoup plus douloureux que ses empoignades. Il doit m'en vouloir maintenant, se dit-il en baissant les yeux, que dois-je faire?... Un bras autour de ses épaules le tira de ses pensées. "Alors Chibi-chan, tu t'es disputé avec le petit génie?

- Kuroo-san, fit Hinata en réprimant un soupir, tu nous écoutais?

- Plus ou moins, lui répondit placidement Tetsurou, alors qu'est-ce qui se passe? Vous êtes du genre inséparables d'habitude. Un peu plus et tout le monde pensera que vous êtes compagnons, poursuivit-il en taquinant le roux.

- Kageyama et moi, nous sommes pas ensemble, se facha Hinata en lui enlevant le bras, en un sens, ce serait plus facile si ç'avait été le cas."

Le capitaine de Nekoma arqua un sourcil avant de lui adresser un de ces sourires dont il avait le secret :"Ah bon? Première nouvelle. En tous cas, tu peux tout me dire, tu sais? Je suis aussi là pour vous aider en bon senpai que je suis." Hinata lui jeta un regard incrédule. "Hé, c'est vrai!"

Shouyou poussa un soupir. Maintenant que Tooru et lui sortaient ensemble, Kageyama risquerait d'être dans une impasse et il ne voulait pas le laisser seul face à son problème. Seul un autre alpha pouvait l'aider et malheureusement, ceux du club de Karasuno étaient tous pris, même Tsukishima. Le roux toisa un moment les fines pupilles curieuses de Kuroo-san. Le numéro 10 savait que ce serait à double-tranchant connaissant le personnage mais bon... "Alors voilà..."

Quelques instants plus tard, Tobio s'aspergea le visage d'eau fraiche dehors au coin des robinets. Il n'était pas revenu au gymnase depuis ce que lui avait déclaré Hinata tout à l'heure. Le noiraud sentit encore la colère bouillonner en lui. En partie parce qu'encore à cause d'Oikawa-san, il se retrouvait dans une situation encore plus problématique et ensuite parce que ladite situation le rendit anxieux.

Tobio ne pouvait pas en vouloir à Hinata d'aimer quelqu'un, c'était son meilleur ami après tout (même si ça le gênait un peu de se le dire) mais comment allait-il pouvoir gérer ça maintenant que...? "Aaaaah, je me sens revivre."

Deux bras avaient soudainement encerclé sa taille.

Puis une tête s'était posée doucement sur son épaule.

Une odeur agréablement musquée se mit ensuite à l'envelopper.

Que...?

Tobio se raidit face à cette étreinte et baissa rapidement les yeux sur le visage souriant du capitaine de Nekoma. "Ku... Kuroo-san?, bafouilla-t-il avec étonnement, mais..." Il l'imaginait plus faire ce genre de chose avec Hinata pour l'embêter plutôt qu'avec lui. Et ce contact lui fit un effet étrange. L'omega eut plus chaud d'un coup. "Désolé, petit génie, s'excusa Kuroo-san bien que le noiraud sentit qu'il ne le pensait pas, mais ton odeur a un je-ne-sais-quoi d'apaisant."

Tetsurou ne se cachait pas qu'il avait trouvé ce Kageyama très beau dès qu'il avait posé les yeux sur lui la première fois bien qu'il fut plutôt introverti. Ceci dit, les personnes renfermées étaient son type. Bon, Akaashi, Tsukki et son ami d'enfance furent tous les trois pris.

Des alphas pris.

Car oui, Kuroo n'était sorti avec des personnes de la même classe que lui dans sa vie. Son attirance pour le petit génie de Karasuno, un omega, fut donc une première pour lui. Bien que ce sentiment était devenu quelque chose de plus profond. "Chibi-chan m'a tout raconté, lui confia-t-il en relachant son étreinte.

Tobio tiqua de la langue en détournant son regard. Il se doutait que Hinata avait fait ça parce qu'il s'inquiétait mais ce n'était pas le genre de choses qu'il aimait ébruiter à son sujet. Quel imbécile. Toutefois, Kuroo-san ne se moqua pas de lui. "Les omegas n'utilisent pas des jouets pour ce genre de situations?, lui demanda-t-il simplement sans trace d'amusement.

Tobio se sentit rougir à cette question. Devait-il lui répondre? Cette histoire l'embarassait. Toutefois Kuroo-san le poussa à continuer. "J'ai promis à Chibi-chan de t'aider, ajouta le capitaine de Nekoma le plus sérieusement du monde, alors tu peux tout me confier, je ne me moquerai pas de toi."

Tetsurou s'était accroupi devant l'omega en lui confessant ces mots. Il caressa ensuite la fine joue en sueur du passeur titulaire de Karasuno pour le tranquiliser. Tobio avait un peu sursauté en sentant cette main large le toucher mais ce tendre geste affectueux l'encouragea à se confier. Hinata n'était même pas au courant à ce sujet. "J'ai déjà essayé d'en utiliser un pour ce genre de soucis et..." Ses poings se serrèrent."... Et je m'y suis mal pris, poursuivit-il à voix basse, j'ai eu très mal.

- Je vois, fit Tetsurou en se levant, donc on va s'occuper de ce problème-là. Je demanderai à Sawamura de me passer la clé pour la salle réservée aux chaleurs. On se donne rendez-vous ce soir là-bas, d'accord?"

Tobio hocha la tête avec confusion. Qu'avait Kuroo-san en tête? Il ne put le questionner dessus cependant vu qu'il était déjà parti au gymnase. Le noiraud décida alors d'en faire de même pour découvrir à l'intérieur que les échauffements étaient déjà terminés pour les trois équipes. Bokuto en avait profité pour sauter dans les bras de son béguin chéri. "Hey! Hey!Hey! Tsukki, viens me faire un calin, s'écria joyeusement le capitaine de Fukurodani, aaah! Qu'est-ce que tu sens bon!

- Non mais lache-moi, espèce d'omega sans cervelle, s'exclama un Tsukishima visiblement embarassé qui avait toutes les peines du monde de se dégager de cet hibou collant. Ce furent dans ces moments qu'il voulut plus que tout être un beta. Akaashi, qui venait de finir sa discussion avec son compagnon Ennoshita, lui adressa un regard désolé avant d'ordonner à son capitaine d'une voix neutre mais tranchante :"Bokuto-san, il est temps pour nous de se préparer pour le match contre Kuroo-san et son équipe.

- Ah ouais, se reprit Bokuto avec une mine déçue en relachant son étreinte, on se revoit plus tard, hein Tsukki?"

Kei se gratta la tête en poussant un soupir. L'odeur aromatique de Bokuto continuait d'assaillir ses narines et, bien qu'elle fut très agréable au demeurant, il n'allait pas céder à ses instincts d'alpha et se comporter comme une bête en rut. "D'accord, concéda-t-il, mais interdiction d'envahir mon espace personnel. En clair, ne me fais pas ce genre de calins si je ne te le demande pas."

Toutefois, le blond faillit céder devant les yeux de chiens battus que Bokuto lui adressa et heureusement que Sawamura se mit à les appeler, ses coéquipiers et lui, au bon moment. Pendant ce temps, Tobio vit Hinata le rejoindre, les yeux baissés, en train de se triturer les doigts. "Tu m'en veux d'être avec Oikawa-san?, lui demanda-t-il à voix basse.

Shouyou s'attendit à se faire empoigner la tête mais Kageyama la tapota gentiment à la place. "Je ne peux pas t'en vouloir d'aimer quelqu'un, grommela-t-il presqu'entre ses dents, même si ça m'énerve que tu sois avec lui mais bon... En tous cas, merci de m'avoir aidé." Le roux lui jeta un regard abasourdi bien qu'il fut content. Toutefois, ils ne purent prolonger leur conversation car leur capitaine les rappela à l'ordre.

Le soir, après diner, Tobio se rendit donc dans la salle réservée en cas de chaleurs. Il eut une certaine appréhension quant à ce que Kuroo-san voulut faire, surtout que Hinata se méfiait de lui à juste titre. Kozume-san lui avait même demandé de lui en parler si jamais le capitaine de Nekoma lui faisait quelque chose de déplacé.

Tetsurou arriva quelques instants après. Il eut une mine rembrunie en sentant l'odeur du savon se mêler à celle du petit génie mais ce n'était qu'un détail au fond. Par contre le pauvre Kageyama avait l'air angoissé. "Ne t'inquiète pas, je ne vais pas te manger, le rassura-t-il sur le ton de la plaisanterie, bon, tout d'abord, commença-t-il avec un ton plus sérieux, assis-toi. Je vais me mettre derrière toi."

Tobio s'exécuta en n'étant pas très rassuré. Kuroo-san s'installa ensuite comme il l'avait dit et il se retrouva prisonnier entre les jambes du plus grand. Le numéro 9 eut un moment de panique lorsque le capitaine de Nekoma lui retira ensuite son caleçon mais la voix rassurante de ce dernier parvint à l'apaiser :"Tout ira bien, il faut juste que tu me fasses confiance."

Bien qu'il fut dubitatif, Tobio hocha quand même la tête. "Tu sais? J'étais comme toi avant, lui avoua ensuite Tetsurou pour alléger l'ambiance, lorsque Kenma a décidé de sortir avec ce foutu Daishou, j'ai mis du temps avant de digérer la nouvelle. Oui, Chibi-chan m'a aussi expliqué pour ça, ajouta-t-il en fouillant dans la poche de son short, et le pauvre avait l'air hyper stressé."

Il vit la culpabilité traverser un instant les beaux iris bleus de l'omega. Chibi-chan compte vraiment pour lui, on dirait. Comme Kenma et moi. Enfin, j'espère. "En tous cas, poursuivit l'alpha en sortant l'objet de sa poche, j'ai ramené le nécessaire... Tadaaah!, termina-t-il en présentant le jouet.

Tetsurou sentit Tobio s'agiter contre lui, il usa donc de son odeur de séduction pour le réconforter tout en le tranquilisant :"Chibi-chan ne sera plus là pour t'aider et je pense que si tu as fait appel à lui, c'est parce que tes doigts ne suffisent pas à te calmer, fit-il en l'enlaçant tendrement, il s'agit d'un des miens pour tout te dire, continua-t-il avec un rire un peu gêné, comme sa taille n'est pas très conséquente, ça fera l'affaire."

Le numéro 9 fut étonné. "A toi? Mais tu es un alpha, non?

- Oui mais ça ne m'empêche pas de prendre du plaisir de cette manière-là aussi, surtout quand j'ai trop d'adrénaline après les entrainements, répliqua Tetsurou avec un petit sourire, pour être honnête, je ne l'ai fait qu'avec des alphas et en me laissant dominer, en plus. C'est une de mes préférences, entre autres." Néanmoins, le chat n'était pas contre le fait de faire l'amour à un omega, non plus. En particulier à celui qui se trouvait à cet instant devant lui. "J'y prends beaucoup de plaisir, ajouta-t-il en sortant une petite liasse de préservatifs pour en enfiler sur le jouet, et toi, petit génie? En as-tu ressenti avec Chibi-chan?"

Maintenant que Kuroo-san le disait, il ne s'était jamais posé la question. "Je ne sais pas, répondit platement Tobio, tout ce que je souhaitais dans ces moments-là, c'était que ça se finisse au plus vite." Non pas qu'il n'avait pas apprécié le faire avec Hinata mais c'était plus pour soulager une envie subite.

Kuroo-san semblait l'avoir compris. "Bon, je pense qu'on va commencer par là, déclara-t-il en posant le jouet à coté d'eux, mettons-nous dans l'ambiance."

Tobio eut un léger sursaut lorsque les deux mains larges de son ainé se faufilèrent sous son t-shirt. Celles-ci caressèrent ensuite doucement la peau présente dessous, errant avec douceur sur les muscles fins et élancés avant de remonter lentement jusqu'à ses tétons pour les frotter du bout des doigts. "Mmmm." L'omega sentit une chaleur différente de son désir dévorant monter en lui. Cette sensation lui fut plus douce, plus agréable. L'odeur de séduction de Kuroo-san ne fit que l'attiser davantage.

Son corps se mit à réagir petit-à-petit, ce qui lui laissait le temps d'apprivoiser cette fièvre habituellement effryante. Kuroo-san se mit ensuite à caresser sa virilité devenue dure tandis que son autre main se mit en-dessous. Tobio poussa un gémissement quand un doigt entra doucement en lui. "Il faut toujours bien se préparer d'abord, lui conseilla Tetsurou d'une voix rauque en s'efforçant de garder son calme.

Le petit génie était vraiment adorable dans son plaisir avec son visage rougissant, c'était dur de réprimer l'alpha en lui. Le capitaine de Nekoma fit ensuite entrer un second doigt dans l'intimité de l'omega qui se lubrifiait de plus en plus. "Dès que ton corps réagit de cette manière, tu peux y aller, poursuivit-il en bougeant un instant ses doigts avant de les retirer.

Tobio se raidit en instant au moment où le jouet prit leur place. "Tout va bien, j'irais tout doucement, lui murmura tendrement Kuroo-san en lui embrassant la joue, détends-toi, je suis là." Le numéro 9 se détendit en se focalisant sur les effluves musqués de l'alpha. L'odeur de séduction de Tetsurou l'apaisait au point qu'il n'y eut plus peur lorsque le jouet entra lentement en lui.

L'omega ressentit même du plaisir en le sentant bouger ensuite. "Je vois que tu commences à y prendre goût, le taquina gentiment Tetsurou en le faisant aller et venir, maintenant à ton tour."

Le chat remplaça sa main par celle de Tobio pour ensuite le guider doucement. "C'est ça, l'encouragea-t-il en le voyant faire, vas-y doucement, le temps que tu t'y habitues."

Le numéro 9 se sentit défaillir à cet instant précis. Ce qu'il se faisait, la voix sensuelle de Tetsurou, sa senteur et la sensation dure et chaude qu'il sentit contre son dos. Tout ça fit monter son désir au point que... Oh non!

Ce sentiment, cette envie.

Cette faim.

Pour la première fois, elle avait un objet, une personne sur qui se fixer.

Pardonne-moi Kuroo-san.

Tetsurou arqua un sourcil en voyant le petit génie retirer doucement le jouet pour le mettre de coté. "Kageyama?... Nnnn." L'omega émit à cet instant une odeur de séduction d'une grande intensité sans qu'il eut ses chaleurs. Il se retourna vers lui et le renversa ensuite sur le dos pour lui happer voracement les lèvres. Le capitaine de Nekoma mit un moment avant de répondre au baiser. La senteur fraiche de Tobio embaumait maintenant toute la pièce, lui-même fut sur le point d'exploser tellement les effluves eurent de l'emprise sur lui.

Le petit génie rompit le baiser pour soulever prestement son t-shirt et lécher le torse musclé. "Oh." C'était la première fois qu'un omega lui sautait dessus au sens propre. Et Tobio avait mis un point d'honneur à mettre à bas leur réputation de passif. Ce dernier suçotait ses tétons avec gourmandise tout en caressant sa virilité au travers de son short.

Après les autres se demandaient pourquoi il avait un faible pour les personnes introverties.

Parce que, comme dirait l'adage, c'étaient toujours les personnes les plus calmes qui en faisaient le plus.

Kageyama s'arrêta cependant un moment pour lui adresser un regard honteux et désolé. "Je... Je m'excuse de me conduire ainsi, s'excusa-t-il avec une respiration haletante, je... J'ai encore eu cette foutue envie bizarre. En plus forte en plus. Ce doit être à cause de ton odeur, elle..." Il n'avait pas eu autant envie avec Hinata.

- Je suis content d'entendre que tu y es réceptif, petit génie, déclara Kuroo-san en lui ébouriffant affectueusement les courtes mèches noires, ça me donne une chance." Tobio lui lança un regard interrogateur tout innocent. Trop mignon. "Tu me plais, Tobio, se confessa ensuite Tetsurou, tu es le seul omega qui m'a attiré et je ne parle pas d'odeur ou quoique ce soit, tu me plais beaucoup, chuchota-t-il en l'attirant à lui pour frotter sa joue contre la sienne, mmmm, si tu savais comme je t'aime. A chaque fois que je te vois, j'ai envie de te caliner et de te dorloter. C'est plus fort que moi."

Tobio se dégagea de son étreinte à sa grande surprise. Il prit à la place un préservatif au sol qu'il décacheta sous l'oeil étonné du plus grand. Le passeur de Karasuno baissa ensuite son short et son caleçon pour l'enfiler sur la virilité de l'alpha. "Tob..." Tetsurou voulut l'empêcher de faire ce qu'il avait anticipé...Trop tard, l'omega s'était déjà empalé sur son membre en soupirant de plaisir. "Tetsurou..san, c'est tellement bon de t'avoir... en moi..." Tobio se mit ensuite à le chevaucher doucement en posant les mains sur les méplats de son ventre. "Mmm." L'alpha fut transfiguré par ce qu'il voyait.

Tobio Kageyama, le petit génie timide et colérique, complètement déchainé et ivre de désir.

Il se noya dans cet amour, envouté par ses yeux devenus d'un bleu plus profond.

L'omega l'avait définitivement capturé. Il était maintenant totalement à sa merci.

Tetsurou lui prit doucement par les hanches pour s'accorder à son rythme. Il sourit en voyant l'omega gémir."Vas-y Tobio, montre-moi ton vrai visage, chuchota-t-il en posant ensuite sa main sur la joue de son petit génie. Tobio frotta sa joue contre la paume large du chat avec un petit sourire heureux. Jamais il ne s'était senti aussi bien. Pour la première fois, il se donnait complètement à quelqu'un. L'omega avait décidé de se dévoiler pour cet alpha prévenant.

Ils bougèrent encore, de plus en plus rapidement. Tobio se mordit les lèvres en sentant son amant palpiter en lui, si ardent. Il céda à la jouissance avant de sentir Tetsurou en faire de même. L'omega se retira ensuite et retira le préssrvatif usagé qu'il noua et posa sur le sol.

Tobio ne sut quoi faire après ces ébats. Toutefois, Tetsurou l'attira à lui et le prit dans ses bras. "Je crois que j'ai trouvé un omega à ma mesure, plaisanta-t-il en lui caressant les cheveux, tu veux bien de moi?"

Tobio contempla un moment les pupilles grises qui le regardaient. Si le sourire de Tetsurou avait son coté débonnaire habituel, ses yeux par contre, lui adressaient une oeillade on ne peut plus sérieuse. Il avait un peu peur, c'était vrai mais l'alpha avait été attentionné à son égard, prévenant aussi. Il ne l'avait pas jugé non plus pour ses problèmes. "Oui, Tetsurou, accepta-t-il en calant la tête contre son torse.

Même s'ils étaient loin l'un de l'autre pour le moment, Tobio savait que maintenant, il pourrait surmonter ce problème seul en attendant de le rejoindre. L'alpha avait apaisé ses craintes et lui avait offert quelque chose de beaucoup plus précieux.