Actions

Work Header

Les archanges perdus

Chapter Text

Ils le sentirent arriver dès les premières secondes. Lucifer avait pénétré le lieu le plus sacré du Paradis. Un lieu interdit par leur père en personne. La transgression était si grave que même Demel et Samel le ressentirent depuis la Terre. Samel se mit à trembler violemment, incitant Demel à l’envelopper dans une étreinte et effleurer sa grâce de la sienne. Demel ne parvint pas à le réconforter. Pas alors que lui-même était chamboulé.

- Demel… Murmura Samel.

- Je sais, Samel. Lucifer a fait quelque chose de très grave.

 

Samel le sentait, lui aussi. Quoi que Lucifer ait fait là-haut, cela se répandait déjà sur Terre. Le monde avait déjà changé et pas pour le mieux. Puis, ils perçurent la présence de Lucifer sur Terre. Que faisait-il ici ? Leur frère haïssait descendre ici bas et côtoyer les humains ! Les deux archanges craignaient que ce soit, là, une nouvelle étape de la rébellion de leur frère aîné. Lucifer semblait prévoir quelque chose d’horrible pour prouver ces dires à propos de l’humanité. Sa présence sur Terre ne pouvait pas être une bonne chose !

- Qu’est-ce qu’on fait Demel ? Est-ce qu’il faut qu’on rentre ?

- Non ! Pas tant que les événements ne se seront pas calmés. Samel, je crois qu’ils seraient prêts à tout pour découvrir les secrets que Père t’a confié. Je ne suis pas prêt à te mettre en danger.

- Mais Demel… Si les choses empirent à cause de nous ?

- On n’y est pour rien ! Le paradis est déchiré depuis longtemps,maintenant ! Bien avant qu’on s’en aille. Papa ne fera rien pour améliorer les choses… Alors, on va rester ici avec les humains !

 

Demel se calma en voyant le véritable conflit qui se jouait en son frère.

- On attend juste que ça se calme… Ils vont se calmer. C’est inévitable !

 

Samel soupira et hocha la tête. Il décida d’oublier son devoir pour un moment. Ils s’amusaient bien sur Terre. Ils ne s’ennuyaient pas depuis qu’ils étaient descendus ici bas.

Ils sentaient Lucifer oeuvrer sur Terre. Cependant, lui ne les sentirait pas. Ils étaient trop bien dissimulés dans leurs navires. Ils pourraient continuer à apprendre et à s’amuser avec les humains. Pour un moment, ils oublieraient leur famille et ses problèmes. Ils ne penseraient qu’à eux.

*

Deux semaines avaient passé depuis leur confrontation avec Abaddon. Rien de nouveau ne s’était vraiment passé. Alors que Michael et Lucifer s’acclimataient, avec difficulté,à leur perte de puissance ; Dean et Sam réapprenaient tous de leurs grâces et tentaient de s’adapter aux millénaires de souvenirs qu’ils avaient retrouvé. C’était, à vrai dire, le plus difficile. Tout ce savoir hallucinant s’accompagnait d’un vécu d’archange en compagnie. Leurs sentiments divergents vis-à-vis des anges étaient extrêmement perturbants.

Le seul que la situation amusait était Gabriel. Bien qu’il soignait encore ses blessures, même après tout ce temps, Gabriel était celui qui maîtrisait le mieux ses pouvoirs. Il gérait beaucoup de choses depuis qu’il s’était révélé comme bien vivant. Il veillait sur Kévin et aidait ses frères archanges à s’adapter.

Sam et Dean avaient été surpris de voir l’archange-embrouilleur aussi épanouis alors qu’il leur dispensait ses leçons. Dans un premier temps, toutefois. Jusqu’à ce qu’ils commencent à bien se souvenir de lui au Paradis. Depuis son retour dans leur vie, Gabriel se comportait  plus comme un archange plutôt qu’un embrouilleur. Ce qui semblait lui convenir. Il semblait, lui même, plus en paix, maintenant.

Il semblait incroyablement sérieux par moment. Comme tous archange devait l’être, selon les propres mots de Michael. Il s’était chargé de Gadreel. Sam et Dean avaient à peine vu l’ange. Les trois autres archanges avaient refusé que Gadreel s’approche d’eux. Aucun d’eux n’avait encore confiance en l’ange. Pour des raisons différentes mais, tout de même, assez semblables.

Ca avait été Castiel qui leur avait appris l’histoire de cet ange. Son ton était suffisamment éloquent quant à ce qu’il pensait de l’ange qui avait laissé le mal se répandre sur Terre.

Les deux Winchester pensaient que c’était, peut-être, une bonne chose que l’ange ait été envoyé en mission loin du bunker. Il avait reçu l’ordre de Gabriel de se renseigner à propos des anges et de leurs actions. Depuis la chute, la fréquence céleste était assez silencieux pour intriguer les occupants du bunker. Elle ne laissait filtrer que quelques informations hors d’intérêt selon les aînés archanges. D’où le rôle d’enquêteur/espion de Gadreel. Ils devaient approcher les anges et en apprendre le plus possible sur leurs plans et leurs ressentis à propos de la situation.

Dire que les aînés étaient préoccupés seraient peu dire. Cela permettait à Dean et Sam de s’isoler un peu alors que les autres voguaient à leurs occupations.

Dean s’agitait nerveusement, obligeant Sam à s’arrêter dans son entraînement. Il avait reconnu les signes ! Dean s’impatientait. Il voulait chasser. Ou, plutôt, il en avait besoin ! Et, comme il s’y attendait, Dean s’était exclamé vouloir se revenir sur la route.

C’était ainsi que les deux chasseurs, nouvellement redevenus archanges se retrouvaient dans une maison où avait eu lieu plusieurs morts suspectes. Ils avaient conclus à des fantômes ou, du moins, à un.

Toutefois, ils ne s’attendaient certainement pas à ce que la maison en soit infestée. Ils connaissaient des lieux semblables, célèbres dans la communauté des chasseurs. Trop hanté pour être assainis en toute sécurité. Mais cette maison ! Elle n’en faisait pas partie. Elle était restée anonyme jusqu’à présent. Dean et Sam en faisaient, aujourd’hui, les frais. Dos à dos, les deux frères étaient encerclés et se défendaient avec un certain désespoir.

- Il va falloir songer à les appeler, Dean. On est à court de munitions.

Dean grogna de dégoût à l’idée de demander de l’aide aux mêmes archanges qui les avaient tourmentés. Son frère avait la rancune sévère, Sam le savait. Quelques jours ou même quelques années n’allaient pas atténuer ce ressentis. Malgré tous, Dean était un homme raisonnable… Quand il voulait bien l’être.

Dean commençait, de lui-même, à appeler Gabriel lorsqu’il fut abordé par plusieurs fantômes à la fois. La réaction de Sam fût instinctive, comme chaque que Dean était en danger ; il propulsa sa grâce sur les fantômes qui immobilisaient durement son frère au sol. Les fantômes s’évanouir dans un flamboiement, laissant seulement les deux frères dans la pièce poussiéreuse

- Bordel ! S’exclama Dean, les yeux sur son frère haletant.

- Dean... Commença Sam.

Toutefois, il fut interrompu par de forts battements d’ailes. La démonstration de force de Sam avait renvoyé un véritable signal et attiré un groupe d’anges ici même.