Actions

Work Header

Les archanges perdus

Chapter Text

Raphael secoua la tête à l'agitation des jeunes. Ils étaient vraiment différents de tous les anges qu'il avait côtoyé. Dangereusement impulsif, d'une curiosité alarmante. Raphael savait que c'était dû à l'âme qui se mêlait à leur grâce. Raphaël ne voulait pas remettre en question les actions de son père mais il ne pouvait pas s'empêcher de se demander : pourquoi faire ça ? Pourquoi vouloir absolument rapprocher l'humanité et les anges? Que voulait leur père dans ces jeunes si parfaits avec une âme ? Ils auraient été les plus parfaits êtres célestes si ce n'étaient ces âmes... A cause de ces âmes, ils avaient des sentiments ! Des sentiments qui les rendaient désobéissants et imprévisibles ; deux qualités qui étaient loin de convenir à des êtres célestes. Malgré tout, cela n'empêchait pas Raphael d'adorer ses plus jeunes frères. Le Ciel, dans son intégralité, les aimait.

Il ne pouvait en être autrement. Samel s'infiltrait sans que vous n'y preniez garde, avec ses questions sans fin et sa préoccupation constante. Quant à Demel, il volait au secours de chaque ange qui semblait ne serait- ce qu'un peu en détresse. A croire que c'était lui l’aîné.

Et puis, comment ne pas les aimer lorsqu'on les voyait, tous les deux, ensembles. Raphael n'avait jamais vu d'anges si liés avant ! Le guérisseur du Ciel se doutait que c'était parce qu'ils avaient été seuls avec Dieu mais c'était encore incroyable. Ils semblaient qu'un lien étrange existait entre eux et leur permettait de savoir quand l'un d'eux était bouleversé. Raphael ne pouvait pas les imaginer l'un sans l'autre. C'était impossible ! Pour lui, la paire était inséparable.

- Samel, Demel ! Restez attentifs, c'est important.

Samel et Demel se figèrent dans les pseudo bagarre, pris en faute. Raphael secoua la tête, face à leur inattention. On aurait pu penser qu'une leçon sur les âmes aurait retenu son attention. Ils en avaient une après tout. Pourtant, c'était la même chose que pour toutes les autres leçons. Au début, ils étaient attentifs puis Demel commençait à être distrait... Et, bien sûr, il entraînait  Samel.

- Les âmes humaines sont sous notre protection. Elles garantissent la stabilité du Ciel. Il est essentiel que vous sachiez tout d'elles.

- Est-ce qu'elles sont pareilles que les nôtres ?

La question de Samel faisait écho aux propres interrogations de Raphael. A vrai dire, il n'osait pas trop s'interroger sur les âmes de Demel et Samel. Elles ne pouvaient pas être exactement semblables à celles des humains, elles auraient été brûlées par leurs grâces... mais, comme Raphael n'en était pas certain, il dévia :

- Vos âmes, comme toutes les autres, sont uniques. Maintenant, reprenons...

Raphael continua sa tournée. Il dû reprendre ses jeunes frères à plusieurs reprises mais il n'en était pas vraiment irrité. Cela faisait parti du charme de ses petits frères. Depuis que Père les avait introduit au reste du Ciel, celui-ci s'était égayé et animé. Depuis un moment, les conflits avaient cessé alors que que l'attention était sur les nouveaux nés.

Castiel ne les quittait pas des yeux. Il y avait là du défi mais ni Lucifer, ni Michael, aussi irrités soient-ils, n'y pouvait rien. Ils dépendaient de Castiel. Finalement, l'ancien séraphin retourna son attention sur Gabriel.

Gabriel l'avait abordé, sans préavis, le prenant au dépourvu. Castiel et lui étaient à portée de voix si bien que les deux archanges amoindris avaient pu suivre la conversation sans mal. Gabriel avait dû s'expliquer à propos de son absence depuis le saut de Sam dans la cage et sur la raison de sa présence, aujourd'hui. A cette occasion, ils avaient appris que Castiel avait encore accès à la fréquence céleste et savait pour Demel. Curieusement, il ne semblait pas inquiet. Pourtant, Castiel avait été l'un des rares anges à avoir interagit, régulièrement, avec les derniers archanges. Finalement, Gabriel avait évoqué ses grands frères. A ce moment, Castiel avait exigé de les voir.

Castiel ne les portait pas dans son coeur. Il les exila, volontairement, de la conversation en ne parlant qu'avec Gabriel.

- Que comptent-ils faire ?

- Castiel. On ne se préoccupe que de Demel et Samel. Lucifer et Michael ne tenteront pas de redémarrer l'apocalypse.

Castiel laissa planer un silence sceptique et Gabriel s'empressa de reprendre :

- Tu te souviens combien nous aimions nos petits frères, n'est-ce pas ? Nous aurions donné nos vies pour eux. C'est leur disparition qui a vraiment tout déclenché.

Castiel haussa un sourcil, interrogateur, et Michael jugea bon de prendre la parole.

- Nous avons estimé que l'âme dont Père les avait pourvus avait condamné Samel et Demel. Ca a été le dernier argument de Lucifer.

Le regard de Castiel se fit lointain un moment. Sans doute se souvenait-il de l'adoration des trois archanges qui lui faisaient face.

- Castiel, Demel souffrait... Tu l'as entendu ! Il doit être vulnérable en ce moment. Et nous ne savons rien de Samel...

La voix de Gabriel révéla, sans honte, toute sa peur. Castiel se ramollit et soupira.

- Samel est avec Demel. Ils ont toujours été ensembles.

- Que sais-tu ? Exigea Lucifer.

- Samel et Demel ont chuté, il y a longtemps. Grâce aux connaissances de Samel, ils se sont cachés puis se sont réincarnés comme humains, à plusieurs reprises, je crois. Toujours ensembles.

- Donc, le cri de Demel...

- C'est arrivé lorsque Demel a récupéré sa grâce... par hasard.

- Et tu sais tout ça parce que Sam et Dean sont avec eux ? Se rassura Gabriel.

En toute honnêteté, il acceptait que si quelqu'un pouvait les protéger, c'était bien les Winchester. Gabriel, toutefois, trembla au regard acéré que l'ancien séraphin dirigeait vers Lucifer et Michael. Un mince sourire s'installa sur son visage et il reprit :

- Samel et Demel sont Sam et Dean Winchester.

*

Gabriel ne quittait pas des yeux son petit frère devenu humain. Castiel appelait Dean pour demander son avis. Sa révélation le secouait, encore maintenant. Quelles étaient les chances ? En tous cas, leur Père ne devait rien avoir à faire avec ça ! Jamais il n'aurait mis Samuel et Demel en danger comme ça. En fait, Gabriel pensait que Dieu avait vraiment cru ses deux derniers morts. Gabriel avait vu leur père après la disparition de Demel et Samel. Il était vraiment anéanti... Il s'était fermé à tous ses autres enfants et les combats s'étaient intensifiés. Gabriel était parti et avait fait de son mieux pour ignorer sa famille. Toutefois, il n'avait pas pu manquer les ravages de Lucifer, son emprisonnement, le départ de leur père... Gabriel n'avait, dès lors, plus jamais regarder en arrière. Jusqu'à Dean et Sam. Quand il pensait à...

Gabriel détourna son regard de Castiel, ne souhaitant pas finir cette pensée. Son regard vint se poser sur Michael et Lucifer qui s'étaient effondrés à l'annonce. Gabriel n'aurait pas voulu être à leur place. Après tout ce qu'ils avaient fait... Et il ne voulait pas aborder la cage...

Castiel raccrocha et vint les rejoindre.

- Dean est très réticent mais nous n'avons pas le choix. Il dit qu'il ne contrôle rien.... Mais, plus important, Sam ne s'est pas réveillé.

Gabriel sentit l'inquiétude le gagner et Castiel ne cachait pas sa crainte pour son ami... Son frère retrouvé.

- Ne perdons pas plus de temps, alors. Où allons nous, Castiel ?

- Le bunker des hommes de lettres d'amérique.

Gabriel hocha la tête. Il connaissait l'emplacement général, bien sûr. Il était surpris que les garçons l'aient trouvé et aient réussi à y entrer. Ca aurait dû être perdu pour eux en même temps que leur grand-père et l'éradication des hommes de lettres américains. Il mit ses interrogations de côté et enveloppa ses frères dans sa grâce et décolla pour leur prochaine destination