Actions

Work Header

Aux âmes bien nées

Chapter Text

28 janvier

Je suis à Poudlard, dans mon lit. Sur la table de chevet, il y a un exemplaire de la Gazette du 28 janvier 1976. Mon carnet de recherche est ouvert, et selon toute vraisemblance, j’ai réussi mon sort.

C’est absurde.

L’entièreté de cette phrase est absurde.

La soif qui m'avait pris n'est plus. J'ai quand même bu jusqu'à ce que mon estomac soit douloureux. Je suis en vie. Je ne me souviens pas de ma noyade.

Vivants. Si je rentrais à la maison, je verrai mon père, peut-être mon oncle. Vivants ! Ils sont

Non, du calme. Cela ne change absolument rien à mes buts. Cela ne change rien à

Qui est-ce que je crois tromper ?

Cela ne change rien, mais cela change tout. Il faut que je me prépare, qu'ils ne se doutent de rien. L’ordre – il faut que je m’organise rationnellement.

Écrire mes souvenirs, les dater, et puis

Planifier.


29 janvier

J'ai cessé d'écrire pour tenter de dormir hier, et tant mieux : j'ai été épuisé durant tous les cours. Perte de temps ! Je les ai déjà tous subis une première fois et je me retrouve à les suivre une seconde. Le seul avantage, c'est que j'ai eu le temps de réfléchir toute la journée. J'ai dit à Corban¹, qui me trouvait distrait, que j'avais mal dormi, cela lui a suffi. Si besoin, j'inventerai une dispute entre Sirius et mère : il sait que je déteste ça.

[Je n'arrive pas à croire que] ████ █████ ████████ ██████ █████ ██████ ██ █ ██ ███ ██████████ ██████ ████████ ██████████ ! [Comment vais-je arriver Mais, le nombre de personnes en vie, sous mes yeux et] ███████ ███ ███ ███████ █████ ████████ ████████ ████ ██████████ ███████ ███████████ █████████ █████ ██████ ████████ █ ████ █████████ ██████ ██ ███ ████ █████ █████ ██████████ ██ ███ ██ ████ ████████████ ██ ██ █████ █████████ ██████ ██████████ ██████ ████████████ █████ ██████ ██████ ████████ ███████ ████. Non. Il faut que je me calme. Il faut que je respire. Ils sont en vie, mais rien n'est joué. V. n'a pas le pouvoir qu'il avait, mais

.

Je vais le détruire².

Buts : limiter ses forces vives et décrédibiliser sa rhétorique.

Forces vives : -limiter le soutien des Black

-faire hésiter ceux qui étaient avec moi en 1977

-déclencher les velléités de révoltes des familles plus tôt (1977 ?) En 1979, tout était joué, et nous avions tous ployé l'échine aveuglément depuis trop longtemps pour suivre ceux qui ont levé leurs baguettes.

Rhétorique : -son charisme ?

-prouver qu'il n'est pas Sang Pur ? Compliqué. Plutôt : prouver que pour lui, l'aristocratie ne veut rien dire, qu’il n’y a jamais rien compris. Il n’est pas des nôtres. Nous ne sommes que des pions entre ses doigts et il nous a murmuré des mensonges pour mieux asseoir son pouvoir. Imbéciles que nous sommes !

Donc : un contre-exemple ? Un Sang-Pur qui nous ressemble et dont les mots pourront guider notre action. Nous l’avons rejoint parce qu’il était le seul à nous faire rêver et à nous promettre que si nous agissions, ses belles paroles deviendraient réalité. Il faut un nouvel imaginaire, et quelqu’un pour l’incarner, sans quoi il gagnera de nouveau. Qui ?

1- Greengrass³ : a mené la rébellion, elle s'est dissoute avec sa mort.

2- Bones⁴ ? Greengrass a été son héritier, elle lui a survécu – parce qu'elle était moins dangereuse ?

3- ?

4-Mon père et mon oncle ? Ils ont été bruyants – mais comment rester anonyme dans ces circonstances ?

Mais ils sont tous tombés – et si vite !

.

¹ Corban Yaxley est un camarade de dortoir de Regulus. La famille Yaxley est une famille de Sang-Pur spécialisée dans le runique.

² Le mot a été souligné plusieurs fois.

³ Il s'agit de Ramarus Greengrass, époux de Cornelia. Né en 1931, c'est un membre influent du Magenmagot et figure remarquée des Moralistes, il est l'Héritier de sa famille Sang-Pur.

⁴ Seraphina Bones, née en 1897, et membre de la célèbre lignée de sang-pur des Bones est l'une des figures de proue des Moralistes.


30 janvier

[La salle commune est]

[Tant de morts]

[Comment avez-vous pu le laisser monter ??? Comment ai-je pu m'aveugler avec vous ?]

.

Ai-je conservé mon âme ?

J'ai mes souvenirs. J'ai des sentiments. J'ai en moi la même révolte grondante, la même envie de revanche contre V¹.

Il me faut un plan.

Qu'est-ce que l'âme ? Cette question ne veut pas me quitter. Il l'a perdue, lui, mais nous n'avons rien remarqué. Est-ce si peu important ? Ai-je gardé mon âme ? Retrouvé celle de mes quatorze ans ?

Non. Ce n'est pas la bonne question. Sa réponse ne compte pas, pas vraiment. Ce qui compte : je suis en vie et je suis capable d’agir.

.

Comment ai-je pu oublier mon frère ? Il n'est pas encore parti. Il. [Je peux] [Peut-être]

Il faut que j'y pense plus en détail.

.

¹ Jamais Regulus n'écrira Voldemort en entier sur ce carnet, ce qui contraste fortement avec le premier tome de ses journaux qui mentionnent plutôt « Le seigneur des ténèbres ». Il parlera de Tom Jedusor dès que son nom sera connu.


1 février

Insomnie, encore.

J'ai renouvelé le sort qui insonorise mes rideaux. Je crains qu'il ne se soit fragilisé hier soir, Max et Walden¹ me regardent en coin. J'ai même eu du mal à convaincre Corban. Seul George² n'a pas fait de commentaires – mais le connaissant, il n'en pense pas moins. Il faut que je prévoie une explication pour la prochaine fois : je ne peux pas leur laisser penser que Je les revois, plus vieux, et Crucio aux lèvres, et j'ai envie de leur lancer ce sort qu'ils comprennent [– mais ils comprenaient déjà, sentaient la torture de l'amour de leur maudit seigneur !] Je les évite, c'est plus simple. Corban… Corban ne peut pas comprendre, l'imbécile. [Il a] ███ ██████ ██ ██ █████ ! ███████ ██████████ ███ ████ █ ███ ████ ████ ███ █████ ████ █ ████ ████████ ██ ███ █████ ██ █████ ████ ███ █████

J'ai demandé à Kreattur de se rendre à la grotte. Elle est vide. Il a lancé un sort qui l'avertira si quelqu'un y pénètre. Il est le seul à qui je peux faire confiance, mais je ne peux rien lui dire de tout ce que je sais – quand bien même il ne pose pas de questions. Partant du principe que V a utilisé Kreattur lorsqu'il a caché la bague, je ne pourrai pas explorer la piste de l'Horcruxe avant longtemps. Dommage : cela l'aurait décrédibilisé énormément – s'il est possible de prouver qu'il l'avait créé. À explorer : un Horcruxe est un fragment d'âme : il doit être à l'image de son propriétaire.

Plus pressant : le sort que je me suis lancé. Cessera-t-il le jour de ma première mort ? Dans ce cas, il me reste jusqu'au 13 juin 79 pour m'assurer de la défaite de V. Si ce n'est pas là cas, reviendrais-je encore à cette période ? Il faut je reprenne ces recherches. Heureusement que j'ai tout consigné : j'étais persuadé d'avoir échoué et je ne me souviens guère des détails à part du postulat de départ : les paradoxes temporels sont dangereux lorsque le même être (l'alliance du corps, de la mémoire et de l'âme) appartient à deux temporalités différentes. Le moyen de résoudre le paradoxe était d'enlever la question du corps et de l'âme et³

.

¹ Maximilien Gibbons et Walden McNair, sont ses camarades de dortoir. Ils sont tous les deux les héritiers de deux familles de sang-mêlées, quoique la famille McNair est établie depuis plus longtemps dans la société sorcière.

² George Abbot, dernier membre de leur dortoir. Il est le dernier fils de la famille de notaire Sang-Pur des Abbot.

³ La suite du texte a été totalement oblitérée de manière magique.


2 février

Pire que les cours, où je peux écouter d'une seule oreille : les travaux à rendre. Impossible d'y échapper ! Et je ne veux pas savoir ce que me dira mère si mes notes devaient descendre... Comme si cela avait une importance !

.

Liam¹ est en vie.

Il m'a cherché entre deux cours pour s'assurer que je me souvenais bien que nous devions travailler ensemble les Runes, et comme un imbécile, j'ai avalé ma langue pendant quelques secondes. En vie ! Heureusement, il a cru que j'avais simplement oublié – c'est le cas après tout.

Bon sang, en vie ! Et je n'ai pu lui parler que de devoirs pendant l'après-midi. Qu'importe : il est un souffle d'air frais. Lui, au moins, a hésité [et en a payé le prix.] [J'avais tenté de mais] [Il nous avait rejoint parce le ministère refusait de redéfinir les frontières de la magie noire et il n'avait pas ce qu'il fallait pour être un des leurs et]

.

Finalisé la lettre pour Greengrass :

« Monsieur,

J'ai pour vous la plus grande admiration depuis que j'ai entendu le discours qui accompagnait votre entrée au Magenmagot². Les points que vous avez soulevés à propos de l'importance de démontrer la noblesse d'âme en plus de la qualité des ancêtres, des responsabilités à assumer face à la montée plébéienne sont autant de réflexions qui ont nourri mes propres prises de position. Vos talents d'orateur, qui ont brillé lors des procès Winfred et Prewett, font de vous l'une des personnes les plus écoutées de notre société. Votre discernement, sans cesse renouvelé lors de votre choix d'affaires, et votre intégrité morale vous distinguent comme l'un des piliers de notre société, et j'ai suivi avec un ardent intérêt la publication de vos discours par Thornhope et Cie que je ne cesse de consulter depuis.

Tous ces faits sont autant de marques de l'admiration profonde que je vous porte. Cependant, depuis quelques années, votre rapprochement de l'homme qui se fait appeler Voldemort éveille mon inquiétude et mon irritation et sont la cause de ma lettre. Qui est-il réellement ? Personne, à ce jour, n'a pu répondre à cette question. Plus urgemment : quel est son but ? Il affirme à maintes reprises vouloir purifier notre société et permettre, par là, le maintien de la distinction d'esprit aujourd'hui fragilisée dans notre société. Qu'a-t-il fait pour le moment en ce sens ? J'ai eu l'heur de fréquenter quelques uns de ses fidèles, et je puis affirmer qu'une partie de ces derniers n'ont pas le raffinement de cœur et d'esprit que demande notre rang. De telles questions ne peuvent pas avoir échappé à votre clairvoyance : qu'en pensez-vous ? Avez-vous une interprétation de ces faits qui m'échappe et qui rend mes inquiétudes vides de sens ?

Veuillez bien croire, monsieur, que ces questions sont honnêtes, et qu'elles ne remettent pas en question l'admiration sincère que j'ai pour vous. Au contraire : j'ose espérer pouvoir profiter de votre discernement, malgré cette lettre un peu cavalière. Vous restez l'un des hommes les plus importants de ces décennies par la pensée et par les actes et je ne puis qu'espérer être éclairé par votre avis.

Je termine donc cette lettre en vous assurant de ma profonde admiration et de l'espoir d'avoir une réponse de votre part,

R.A.B. »

Garder mes initiales ? Oh, et puis – un nom de guerre, pourquoi pas ? Qui pensera que le petit Black de quatorze ans sait autant de choses ?

Je la relirai demain. Si elle est toujours aussi satisfaisante – du moins, autant que possible lorsqu'on écrit anonymement à un étranger bien placé – je l'enverrai avec l'un des hiboux de l'école. J'ose espérer qu'ils sont moins reconnaissables que le mien ou qu'au moins, je sois dissimulé par les autres élèves.

.

¹ Liam Jenkins est un ami de la même année que Regulus de la maison Serdaigle. Il se retrouve l'héritier de la famille Jenkins parce que son grand-oncle n'a eu que des filles, mais est surtout le petit-neveu de la Ministre de la magie Eugénia Jenkins.

² Il est peu probable que Regulus, âgé de 9 ans à l'époque se souvienne de ce discours. Néanmoins, il a été consigné et recopié à diverses occasions dans la communauté Sang-Pur : ce mensonge sert surtout à dissimuler la jeunesse de Regulus.


3 février

Je m'attends toujours à voir la marque sur mon bras. Je m'attends toujours à ce qu'elle me brûle.


4 février

Pas de réponse.

Blishwick et son cousin ont passé tout le repas à s'envoyer des piques¹. Est-ce que j'utilise cela – et comment ? Blishwick a fini par épouser Avery² – de toutes les personnes possibles ! Je n'ai jamais eu l'impression qu'elle croyait beaucoup à la cause… Enfin : ce n'est pas comme s'il parlait d'elle souvent. Burke avait été recruté pour l'accès aux réserves de leur boutique, mais Higgs servait d'intermédiaire plus souvent que lui. Éviter cela a plus de sens stratégique, je suppose. Il serait plus efficace d'empêcher le mariage de sa sœur³, mais comment ? Faire courir des rumeurs, pourquoi pas, mais lesquelles et comment éviter qu'on ne remonte jusqu'à moi ?

.

¹ Briséis Blishwick, en quatrième année à Serpentard et Scipio Burke, en cinquième année dans la même maison. Elle est la dernière à porter le nom de Blishwick, famille de Sang-Pur jusqu'au mariage de son grand-père. Scipio Burke est le petit-fils de sa grand-tante, et est l'héritier de Sang-Pur du commerce Barjo and Burke, renommé pour son commerce d'objets de magie noire.

² Rowland Avery, en cinquième année, est l'héritier de sang-pur de la famille Avery.

³ Silvia Burke, sœur aînée de Scipio, et Allen Higgs, hériter d'une famille de Sang-Mêlé en train de monter sont déjà fiancés et se marieront en 1977. Ils sont en septième année, elle à Serpentard et lui à Serdaigle.


5 février

Début des entraînements intensifs pour le match à la fin du mois. J'avais presque oublié que nous avions perdu face aux Gryffondor au début de l'année. Heureusement qu'être attrapeur ne m'oblige pas à avoir l'air très impliqué lors des entraînements : j'ai pu me contenter d'exercices de voltige et je n'ai rejoint les autres que lors des moments dédiés aux Cognards.

Mais : être seul, voler, respirer – cela m'a fait du bien.


6 février

Silence, toujours, de la part de Greengrass. Il doit être occupé, certes, mais enfin…

Une semaine de plus, et j'écris à Bones – mon oncle risque de me reconnaître trop vite. Deux semaines, et un nouvel essai pour Greengrass.

Il m'est étrange de revoir George. J'ai encore ces réactions épidermiques devant lui – je n'arrive toujours pas à croire qu'il ait été choisi avant moi pour avoir le badge de préfet ! Mais… il a refusé de les rejoindre, malgré Max et Walden, malgré les menaces, et il a payé le même prix que les autres.

.

Insomnie, encore.

Ce que je ne dirai jamais (ce que je ne peux dire à personne) : je rêve que je me noie plusieurs fois par nuit. Et le jour, parfois, je me sens étouffer et j'ai soif, terriblement soif. C'est une torture pour ne pas sortir de la salle de classe, et simplement me concentrer sur ma respiration. Je sens la panique qui m'envahit jusqu'à chasser toute logique.


7 février

Le problème, c'est que je n'en sais pas assez, que j'étais trop jeune la première fois. Une partie de mes informations sera absolument inutile si je change trop de choses trop vite.

Il me faut des choses à prouver, plus que des noms à lancer, sinon on va croire que je veux salir des réputations – si le terme est juste, quand sont avérées…

J'ai envoyé une lettre à Bella pour lui demander des nouvelles. J'espère qu'elle sera bavarde, qu'elle veut toujours me transmettre sa fascination pour V..

.

Corban me regarde de plus en plus bizarrement. Je sais que ce n'est pas le sort d'isolation, que je relance tous les soir – mieux vaut être sûr. Je ne peux pas attirer l'attention de Walden et Max. Ils seront toujours du côté du plus fort. Mon nom a toujours suffi à les intimider dans le dortoir, même si j'ai dû pour cela supporter quelques scènes de soumission inutiles et grandiloquentes. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai simplement changé et qu'ils le sentent même si je tente de retrouver l'adolescent dont je me souviens ou si c'est parce qu'ils imaginent que je suis en train de déraper.

Il faut que je trouve une idée, ça ne peut plus durer !


8 février

Je déteste être revenu maintenant. Comment savoir quand est-ce que les taupes ont été ralliées à V. ?

Croupton¹ se vantait d'avoir une bonne source parmi les langues de plomb, mais qui ? Probablement : quelqu'un qui partage leurs convictions : les proches des langues sont surveillés pour éviter tout chantage. Qui pourrait me renseigner ? Il faut savoir si les surveillants sont stables ou se relaient... Dans les deux cas, serais-je simplement capable de reconnaître le nom ? De savoir quand est-ce qu'il commence à transmettre ses informations ?

Malefoy et son père² ont toujours fait des miracles au sein du ministère, mais ils ont toujours été capables d'être au-dessus des soupçons, même si je crois que l'autre fou borgne avait presque réussi à rassembler des preuves… Mais en 76, ils n’étaient pas encore « convaincus », comme ils disaient. Pas une bonne idée de les incriminer maintenant : trop de possibilités de les voir embrasser Voldemort et appuyer son pouvoir.

Il y a eu au moins quatre taupes parmi les Aurors. Il y a une secrétaire qu'avait séduit Gibbon, je crois, plus tard, bien plus tard. Et les autres ?

Les affaires dont ils parlaient encore : l'assassinat de Bones après le procès de Flint. L'arrestation de Dawlish sur des fausses preuves, aussi. Quand cela s'est-il passé ?

Le temps venu : utiliser les hiboux de Poudlard et espérer que l'influence de Dumbledore me gardera anonyme ? Utiliser quelqu'un comme porte parole ? Faire une erreur devant Sirius ? Avec un peu de chance, il le répétera, et entre les pères Potter et Lupin³, l'information remontera.

C'est trop tôt – bien trop tôt. Qui craignait V. ? Nous l'admirions et les autres supposaient qu'il n'était qu'un illuminé, certes difficile à trouver, mais seul dans ses grands discours.

Mais plus tard – au moment où ils seront prêts à admettre qu'il a du soutien haut placé.

Il faut que j'attende. Le temps est mon allié, c'est le seul moyen pour que je sois prêt.

.

¹ Bartemius Croupton Jr, né en 1957 est le fils et héritier de la famille de sang-pur Croupton.

² Lucius Malefoy, né en 1954 est le fils unique et héritier de la riche famille de sang-pur des Malefoy son père, Abraxas, né en 1930 en est le patriarche.

³ Les pères de deux amis de son frère. Le premier, Harrison Potter, né en 1925 était un sang-pur et membre du magenmagot depuis 1973. Le second, Lyall Lupin, né en 1929 était un fonctionnaire au département de contrôle et de régulation des créatures magiques.


9 février

Entraînement épuisant. Patel¹ s'est laissé rattraper par sa crainte de ne pas être à la hauteur de Forbes² – j'ai presque eu envie de lui dire que ce n'était pas la peine, que Forbes était bien plus douée. Bah – elle l'a entraîné après elle tout à l'heure et je suis sûr qu'elle lui remettra les pendules à l'heure.

Bella m'a répondu. Totalement inutile – les louanges de V. et c'est tout. Qu'est-ce que j'en ai à faire, de son talent – sauf pour le contrer ? Qu'est-ce que j'en ai à faire de sa vision et de son charisme et tout ce qu'elle vante ???

Il va nous tuer, tous. [Et elle] ████████ ███ ████ █ ███ ████████ ███ █████ ████ █ ████ ██████ [– loyauté du sang !]

Non. Du calme. Répondre, faire semblant d'être intéressé, curieux. Il y a des informations que je n'ai plus, des détails que j'ai oubliés. Des choses que je n'ai jamais sues et elle les a, elle fait partie de ses proches. Fera. Quelle importance ?

.

¹ James Patel, en sixième année, est un Né-Moldu, capitaine de l'équipe de Quidditch. Malgré certaines rumeurs, la maison serpentard accueille des sorciers Nés-Moldus depuis longtemps s’ils ont suffisamment d’ambition ou d’esprit, quoique leur place n’est jamais prestigieuse.

² Joan Forbes, septième année, est une Née-Moldue à serpentard. Elle a laissé le rôle de capitaine à Patel pour sa dernière année.


10 février

Apparemment, Slinkhard¹ a décidé de tenter de mettre le grappin sur mon frère. Je lui souhaite bien du courage…

Passé ma soirée au terrain de Quidditch à m'entraîner. Pas envie de rester dans la salle commune à entendre les autres discuter de ce qui n'a pas d'importance.

Peut-être que je suis assez fatigué pour passer une nuit tranquille ?

.

¹ Wendy Slinkhard, Sang-Mêlé en cinquième année à Serpentard est préfète et poursuiveuse de l'équipe de Quidditch.


11 février

Selwyn¹ m'a invité à Pré-au-Lard. J'ai accepté : mère ne sera pas ravie. Sa famille est bonne, mais de moins en moins capable de tenir son rang. Tente-t-elle de rejouer le même coup de dé que sa sœur avec l'héritier Carter² ?

J'avais oublié que Corban avait un faible pour elle – j'ai dû le rassurer en lui affirmant qu'elle ne m'intéressait pas. Sérieusement, comme si c'était dans mes priorités aujourd'hui !

.

¹ Victoria Selwyn, en quatrième année à Serpentard est la quatrième, et dernière enfant de la branche cadette des Selwyn, famille appauvrie de Sang-Pur.

² La sœur aînée de Victoria Selwyn avait épousé en 1974 le fils aîné de la famille Carter, riche, mais dont la grand-mère était Moldue. Cette alliance avait été jugée par beaucoup l'effet d'une opportunité plus que par un véritable lien entre les époux, si on en juge par les correspondances que nous avons pu consulter.


12 février

Bon sang !

Ma lettre s'est arrêtée devant sa femme !

Je sais qu'elle est sa secrétaire, certes. Mais enfin – cet homme n'est-il pas capable de lire son courrier seul, sans Cerbère pour les filtrer ?

Elle ne comprend pas. Je sais que pour elle, le futur est une grande inconnue. Je sais que mes accusations peuvent se lire comme de l'amertume. Elle semble persuadée que je veux tirer son mari dans une revanche contre V. ou un de ses proches, sans se rendre compte qu'ils sont incontrôlables. Mais enfin ! Ne peut-elle pas comprendre ? Il le faut – il faut que je réessaie.


13 février

(coupure de la Gazette du sorcier du 11 février)

 

Une nouvelle attaque chez les Moldus

On nous signale que deux familles de Moldus ont été retrouvées torturées et tuées magiquement. Il s'agit de la dixième agression du même genre depuis deux ans. La piste d'un groupe de fidèles à Grindewald est toujours privilégiée, mais peu d'informations sont disponibles à propos de ce groupe dont les membre s'appellent Mangemorts. Les Aurors ont annoncé qu'ils avaient interrogé quelques suspects, sans résultat.

Les imbéciles. J'avais oublié à quel point…

Faire éclater le lien entre V. et les Mangemorts plus tôt me servirait-il ? Oui – prouver qu'il est dangereux, et prêt à tout. Comment faire ? Je ne peux pas affirmer cela sans preuves, je passerai pour un de ces illuminés qui voient des complots partout… Qui joindre ? Que dire ?

Et dans tout cela, je suis obligé de supporter les grandes envolées de la Saint Valentin. Ce grand pataud de Bulstrode est clairement en train de préparer encore une surprise pour Montague¹, qui va encore se finir dans un éclat. Avec le temps, n'est-il pas censé apprendre ?

.

¹ Il s'agit de Herman Bulstrode et Mia Montague, tout deux en septième année à Serpentard. Lui est le troisième fils d'une grande famille Sang-Pur, elle est la fille aînée de la prestigieuse famille Sang-Pur des Montague et est préfète de sa maison.


15 février

Je crois que je n'avais jamais eu aussi peu d'enthousiasme pour un dimanche à Pré-au-Lard, mais il n'a pas été aussi terrible que ce que j'avais imaginé.

Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de Victoria. Elle n'était pas dans les groupes qui comptaient, ou jamais de la bonne manière. Toujours un peu trop brusque, un peu trop honnête. Ses frères ont rejoint Voldemort – attrait du pouvoir, ou nécessité ? Je pensais la sonder à ce propos, mais ce n'est pas venu dans la conversation. A la place, nous avons parlé de Quidditch. Je ne pensais pas qu'elle serait aussi passionnée et je me suis souvenu que j'étais aussi comme cela, à son âge. Nous avons parlé du match à venir, surtout, et du passage de bâton de Forbes à Patel, et du désastre en attente qu'est O'Farrel¹.

Bref. Je compte cela comme un succès : c'était moins pire que ce que je pensais, et je peux transformer cela en un moyen de rencontrer sa famille, de les convaincre… Ils ont besoin d'argent, ou de quelque chose pour mieux tenir leur rang. Le mariage de l'aînée n'est pas suffisant… A garder en tête.

.

¹ Patrick O'Farrel, Né-Moldu en troisième année à serpentard.


17 février

McGonagall m'a posé une question, et j'étais trop concentré sur mon souffle pour y répondre. Il y a eu des rires, j'en suis sûr. Il faut que je trouve une solution.

Je vais demander l'accès au laboratoire à Slughorn pour me faire une potion de sommeil. Je ne suis pas le meilleur pour ça, mais à part demander à Pomfresh, Slughorn ou Rogue et supporter leurs questions ou éveiller leur curiosité, je ne vois pas ce que je peux faire d'autre. Cela ne résoudra rien en soit – mais je sens que je suis moins performant, et je ne peux pas trébucher si tôt !

Quant au reste… Que dire ? Que répondre ?

En attendant, j'ai répondu à la femme de Greengrass en essayant d'être plus précis sans trop me dévoiler, en soulignant les quelques dérapages des fidèles de V. lors de leurs fêtes et en sous-entendant que ses jeunes fidèles sont plus nombreux qu'on ne le croit – quitte à révéler ma jeunesse. Tant qu'elle ne comprends pa que j'ai quatorze ans, tout va bien.


19 février

Passé ma soirée à travailler à la bibliothèque avec Liam et Corban. C'est presque paisible, et au moins, Liam a des choses intéressantes à dire.

Je m'attends encore à voir la marque sur le bras de Corban. J'ai l'impression que si elle y était, les choses seraient un peu plus à leur juste place.


20 février

Mais quels crétins insupportables, ces deux-là ! À penser qu'en agitant leurs noms et leurs baguettes, ils arriveront toujours à se sortir d'affaire ! Et je dois partager mon dortoir avec eux !

Je les ai trouvés tous les deux en train de faire peur à une troisième année pour qu'elle fasse leur devoir de potions. Comme si Slughorn n'allait pas leur mettre une bonne note ?!

Ils avaient choisi un bon endroit, cela dit, entre deux étagères, assez loin du reste de la salle commune pour que l'on n'entende rien. Si les autres bavardages ne m'avaient pas autant lassé, je n'aurais rien remarqué avant un temps. À noter en cas de besoin.

Ils ne m'ont pas vu, et je suis allé très vite demander à Montague d'intervenir. Je n'ai pas envie d'avoir un rapport de force avec eux tout de suite.

Combien de temps cela durera-t-il ? Ce sont des chiens qui baissent l'échine devant le plus fort, j'ai leur âge, et ils sentent que je suis moins présent que d'habitude. Il faut que je fasse attention ou que je trouve une idée.


21 février

Rien à raconter : le silence des Greengrass, l'impression que la vérité pend au nez de toute la salle commune, et mes insomnies. Et au milieu, l'ennui des cours et de mon âge, et l'espèce de tension qu'il y a juste avant les matchs.

J'ai failli demander pourquoi : nous avions perdu après des acrobaties de James et les maladresse d’O’Farrell qui leur ont donné trop de points d'avance.


23 février

J'aime voler. J'ai oublié cela quelque part dans le passé. Mais ce matin, m'élever dans les airs, me concentrer sur le vif a été une libération. L'écart de points ne satisfait pas totalement Patel, mais il est décent et j'ai attrapé le Vif d'or assez tôt pour que Serdaigle n'égalise pas. Ils ont toujours été très bons sur les matchs longs.


24 février

Les isoler, comme de la gangrène. Éviter que leurs idées ne se répandent. Entendu la clique à Avery se vanter et parler comme s'ils allaient dominer le monde. Imbéciles absolus ! Ils paveront le chemin d'un fou et mangeront les miettes qu'il laissera choir au sol – pas plus.

Et ils ███ ████ █████████ █ ██████ ███ ███████ █ █████ ████ ██ ███ ███ █████ ████ ██████ ███ ███████ █████████ █████ █ ███████ █ █ ██ ██████ █████ ████ ███████ ███ ███ ███████ ████ ████ ██ ██ ███. Je vomis encore d'avoir été l'en d'entre eux.


25 février

Elle a mordu à l'hameçon !

« Jeune homme,

Votre première lettre m'a amusée, la suivante intriguée. Quant à votre insistance, je ne sais encore si je dois la considérer comme une qualité ou un défaut. Elle a le mérite du moins de vous amener à présenter enfin des choses intéressantes.

Cependant, comprenez que je ne puis me fier à des déclarations vagues et des accusations invérifiables. Votre analyse des motivations de Voldemort dénote un esprit remarquable, mais aucun fait n'est avéré. Vos craintes à propos de vos camarades sont plus légitimes, sans doute, et les connaissant mieux que moi, j'envisage sans peine que vos accusations ne sont pas faites à la légère.

A la lumière de ces éléments, je comprends le sentiment d'urgence qui vous anime et ne doute pas de la sincérité de votre démarche envers mon époux. Le poète m'ayant appris que valeur et intelligence n'attendent aucun âge, je suis toute disposée à suivre vos raisonnements, mais comprenez qu'il nous faille, à lui comme à moi, des éléments plus probants. Je vous invite donc, autant que possible, à me prouver par des faits ce que vous avancez.

Je comprends toute la difficulté de confier à une inconnue des informations aussi sensibles, surtout lorsqu'elles doivent voyager sur de longues distances, par des moyens peu sûrs. Je suis certaine cependant que vous saurez trouver les mots, et les éléments qu'il faut, pour nous convaincre. »

La seule information utilisable pour le moment, ce sont les fêtes qu'elle organise chez Carmine¹ où ils partent chasser du Moldu ou du Sang-Mêlé. Je ne peux pas les relier directement aux morts relatées dans la Gazette, mais si cette femme a un peu de flair, elle comprendra vite ce qu'il s'y passe.

Je suis soulagé qu'elle mentionne un code. Lui donner une autre table que la mienne ? Utiliser seulement la magie ?

.

¹ Carmine Dolohov, née en 1951 est la fille unique et dernière personne à porter le nom de cette famille de Sang-Pur. Elle est une grande amie de Bellatrix Black


28 février

J'ai été obligé d'aller à l'infirmerie ! Durant le cours de potions, qui plus est, poursuivi par les questions inquiètes de Slughorn !

Je n'ai pas eu le choix, il me fallait une excuse crédible pour expliquer ce qui se passait, sous peine de ne plus avoir aucune crédibilité. Il me fallait quelque chose d'invérifiable, d'extérieur, surtout que Slinkhard était à l'infirmerie et qu'elle était capable d'entendre ce que je racontais.

J'ai parlé d'un sort. Et quand Pomfresh m'a demandé qui, j'ai haussé un sourcil en imitant ma mère et je lui ai demandé qui est-ce qui attaquait régulièrement les Serpentards dans les couloirs.

Comme prévu, elle a un peu rougi et n'a plus osé poser de question. Qu'allait-elle faire, de toute façon ? Les biais de Dumbledore pour son ancienne maison sont connus de tous.

Et maintenant Slinkhard est au courant, entre ses amis et les autres préfets, je peux parier que l'information va se répandre.

Le pire est évité – que ferai-je si cela continue trop longtemps ?